De l’espace au sol…

Avant d’arriver au sol, les roches de l’espace portent d’autres noms connus de tous.

Une comète, un astéroïde, un météoroïde, un météore, une étoile filante, un bolide… Quelles sont leurs différences ?


Autour du soleil gravitent des planètes et des objets plus petits. Parmi ces petits corps du Système solaire, on distingue les comètes et les astéroïdes.


Les comètes sont aux confins du Système Solaire, à une distance moyenne de 50 000 unité astronomique * . Formées d’un noyau de glace et de poussière d’une dizaine de kilomètres de diamètre, elles tournent autour du soleil.

* 1 unité astronomique = 150 000 000 de Kilomètres. Soit la distance Terre-Soleil.

Parfois, certaines s’approchent de notre étoile, elles « fondent » et passent de l’état solide -noyau de glace- à l’ état gazeux. Elles se subliment.

Une queue de gaz et de poussières qui s’étend sur plusieurs millions de kilomètres en résulte pour nous offrir un magnifique spectacle dans le ciel et peut durer quelques jours, semaines ou mois.

Les résidus -poussières cométaires- de cette queue appelée Coma, restent en orbite autour du Soleil.


Les astéroïdes sont situés dans la ceinture principale d’astéroïdes entre la planète tellurique Mars et la planète géante gazeuse Jupiter, à une distance moyenne de 2.8 unité astronomiqu du Soleil.

Ces corps peuvent mesurer quelques dizaines de mètres à quelques centaines de kilomètres de diamètre.

La plupart des astéroïdes ont une forme de patatoïdes et sont composés de matière à l’origine de la formation du Système Solaire.

Certains peuvent croiser périodiquement l’orbite de la Terre, ce sont les astéroïdes géocroiseurs.

D’autres peuvent se percuter entre eux et se fragmenter en plusieurs morceaux, voyageant dans l’espace interplanétaire pendant des millions d’années.


Les météoroïdes sont des fragments d’ astéroïdes ou de comètes, leurs tailles peuvent varier de quelques microns -mille fois plus petit que le millimètre- à quelques mètres de diamètre.

Situés dans un environnement spatial proche de la Terre, les météoroïdes peuvent la frapper à des vitesses incroyables, près de 20 km/s soit 72 000 km/ h !

Les gaz qui constituent l’ atmosphère terrestre sont brutalement comprimés par le météoroïde et sont chauffés à quelques milliers de degrés.

Ils émettent alors une lumière qui peu persister plusieurs secondes et éclairer comme en plein jour ! Ce phénomène lumineux violent est appelé météore.

Si le météoroïde a la taille d’une poussière, on voit une étoile filante – résidu de poussières cométaires – et on a peu de chances d’en retrouver quelque chose au sol.

Vidéo du bolide explosif de Tchelyabinsk, 15 février 2013_ Russie.
Crédit : YouTube.

Si le météoroïde est plus gros, sa lumière sera plus intense et suivit de forte détonations, sa surface entre en fusion, il perd une grosse partie de sa masse et se fragmente à cause de la chaleur et des forces de frottement. C’est un bolide explosif.

Les fragments ont alors une grande chance d’arriver au sol, c’est une météorite.

Cliquer sur le bouton ci-dessous pour accéder à la page.