Expertises en ligne, étape 4, réponse

Réponse étape 4, . Vous avez sélectionné la réponse « oui ».

Même si l’ apparence, la densité et le magnétisme de votre trouvaille peu correspondre à une météorite, elle est malheureusement bien terrestre.

Votre trouvaille a passée l’étape 1 avec succès, ne correspondant pas à des roches souvent prises pour des météorites, car différentes d’ autres roches.

A l’étape 2, votre trouvaille à été retenue car l’aiguille aimantée mobile de la boussole réagissait aux métaux ferromagnétiques présents en elle.

La densité que vous avez calculée lors de l’ étape 3 avait permit d’exclure tous les candidats peu ou trop denses par rapport aux densités des météorite.

Mais des roches bien terrestres peuvent évoquer une meteorite. D’une part leur masse est importante par rapport à leur volume et d’autre part l’aiguille aimantée de la boussole y réagit positivement.

Elles contiennent des oxydes, des métaux ferromagnétiques et denses, tel que le fer, d’où il en est extrait et utilisé pour l’industrie de la métallurgie.

Voici quelques exemple de ces cailloux imposteurs appelés « faux-positifs » :

L’ hématite est un oxyde de fer très répandu, présente dans de nombreux milieux géographiques. Elle se forme en présence d’eau et à haute température.

C’est une espèce minérale composée d’oxyde de fer, de titane, d’aluminium, de manganèse et d’une certaine quantité d’eau.

Selon sa provenance, la couleur et la forme de l ‘hématite peut varier, des gisements importants se situent au Brésil, en Italie mais aussi en France.

La magnétite est un oxyde de fer , présente dans de nombreux types de roches. Elle se forme à haute température dans un magma encore liquide et se concentre par gravité.

C’est une espèce minérale composée d’oxyde de fer, avec des traces de magnésium, de zinc, de manganèse, de nickel, de chrome, de titane, de vanadium et d’aluminium.

C’est un aimant naturel, elle enregistre les variations du champs magnétique de la terre.

La limonite est un amas d’oxyde de fer, d’hydroxyde de fer et d’argile. Elle se forme par altération superficielle de plusieurs minéraux de fer et de ce fait est présente en milieu sédimentaire.

C’est un minerais de fer composé de goethite, de lépidocrocite, d’hématite, d’hydroxyde d’aluminium, de silice, de minéraux argileux, de phosphates, d’arséniates et de divers composés organiques.

Elle se présente en masse compacte et colore les sols.

Nous vous remercions d’avoir participé à ce protocole, si un doute persiste ou si vous avez une question, n’ hésitez pas à nous contacter.

Vous pouvez aussi contacter le Muséum National d’Histoire Naturelle, via le lien ci après.

Cliquez sur un bouton pour accéder à la page.


Page mise à jour le 31/03/2021.