De FRIPON

Fireball Recovery and Inter Planetary Observation Network est un projet né en 2013 de l’expertise scientifique de l’Observatoire de Paris, du Muséum national d’Histoire naturelle, de l’Université Paris-Sud et d’Aix-Marseille Université.

Financé par l’Agence National de Recherche, FRIPON regroupe un réseau de cent caméras réparties sur toute la France raccordées à un ordinateur utilisant le logiciel Freeture.

De jour comme de nuit, les caméras situées sur les toits d’universités, de musées, d’observatoires professionnels ou amateurs filment le ciel à 360 °.

Après analyse des images par le logiciel, les évènements lumineux provoqué par l’entrée dans l’atmosphère d’un météore sont détectés et un message d’alerte est envoyé automatiquement.

Les captures de chaque nuit sont enregistrées en local pendant deux mois. L’Institut de Mécanique Céleste et de calcul des éphémérides, regroupent les données (vidéos et images) pour calculer les trajectoires des bolides et confirmer les possibles chutes de météorites.

La naissance de FRIPON permet de palier à la méconnaissance des corps célestes d’où sont issus les météorites. C’est la base du travail d’investigation de Vigie Ciel.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :