Que nous apprennent les météorites primitives ?

Les météorites conservent des informations précieuses sur ce qui s’est passé il y a plus de 4.5 milliards d’années dans le Système solaire naissant.

Elles sont les témoins privilégiés de cette époque.

Les météorites nous aident ainsi à mieux comprendre l’histoire de la genèse de la Terre et des autres planètes.


Les chondrites, météorites non différenciées, représentent la matière première à partir de laquelle les planètes et les autres corps du Système solaire se sont formées.

Ce matériel primitif nous parvient presque intact à travers le temps.

Les inclusions réfractaires (grande tâche grise) appelées CAI sont les plus anciens objets du Système solaire . Elles ont été datées à 4 567 millions d’années.

Les météorites ont ainsi permis d’estimer l’âge du Système solaire et l’âge de la Terre, et ont confirmé la naissance quasi-simultanée du Soleil et des planètes. Elles indiquent aussi que la formation du Système solaire s’est faite en une vingtaine de millions d’années.

On trouve par ailleurs – en quantités infimes – des grains présolaires « poussières d’étoiles », une matière plus ancienne que la Terre elle-même, formées par des générations d’étoiles antérieures au Soleil.

Les scientifiques peuvent ainsi analyser en laboratoire des échantillons d’étoiles situées loin de nous et formées dans un passé lointain et en déduire des informations sur le nombre et la nature des étoiles qui existaient avant la naissance du Soleil.

Plusieurs acides aminés, briques de construction de la vie, ont été trouvés dans certaines chondrites. Cependant, leur présence ne signifie pas qu’une vie primitive existait avant l’apparition de la vie sur Terre.

En effet, on trouve jusqu’à 70 acides aminés différents dans la météorite de Murchison alors qu’une vingtaine suffisent à la vie. Les chondrites ont également contribué à apporter l’eau sur Terre qui est indispensable à la vie.